« Accueillir des patientes handicapées, c’est s’adapter au cas par cas »

Faciliter le séjour des mères handicapées, tel est l’objectif de la maternité de la clinique Sainte-Anne de Strasbourg qui a réalisé récemment des aménagements dans ses locaux et mis en place des staffs dédiés à ces patientes. Pour y parvenir, l’équipe s’est appuyée sur l’expérience unique de l’Institut mutualiste Montsouris à Paris et a travaillé en partenariat avec l’Association des paralysés de France. Chantal Mathis, sage-femme coordinatrice et David Sogne, sage-femme responsable de service, témoignent.

Racontez-nous la genèse
du projet…
 Chantal Mathis : A l’été 2013, Christophe Matrat, directeur de la Fondation Saint-Vincent-de-Paul, est entré en contact avec l’Association des paralysés…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique. L’offre d’abonnement numérique sera bientôt disponible, mais nous vous invitons à nous contacter dès maintenant pour manifester votre intérêt.