Au sud, quelle AMP possible ?

Les pays du Sud, Afrique en tête, présentent des taux élevés d’infertilité. L’absence d’enfant, vécue comme un drame, stigmatise les femmes. Pour leur venir en aide, des spécialistes cherchent à faire baisser les coûts de l’aide médicale à la procréation.

Une équipe du Walking egg à Accra au Ghana en novembre 2015, pour la prise en charge d'une première cohorte de vingt femmes infertiles. © The Walking egg

Depuis l’arrivée de Louise Brown, née en 1978 de la première fécondation in vitro, cinq millions d’enfants sont venus au monde de la sorte. «…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique. L’offre d’abonnement numérique sera bientôt disponible, mais nous vous invitons à nous contacter dès maintenant pour manifester votre intérêt.