Allaitement sans frontière

L’alimentation des nouveau-nés en situation d’urgence est une problématique mal connue. La Leche League est mobilisée dans ce domaine, qui fut l’un des thèmes de la Journée internationale de l’allaitement du 1er avril 2016. Sur le terrain, en Grèce, des bénévoles de l’association accompagnent les femmes à l’allaitement au sein dans les camps de réfugiés.

© Maria Fertaki

Durand l’année 2015, près de 750 000 réfugiés du Moyen-Orient, du Maghreb, d’Asie centrale ou d’Afrique sub-saharienne sont entrés en Grèce de façon irrégulière à partir de la Turquie, dont les côtes sont toutes proches, selon le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unies et les autorités locales. Ces dernières ont ouverts plu- sieurs structures pour accueillir les migrants. C’est armée de sa bonne volonté que Maria Fertaki, consultante en lactation IBCLC et membre du conseil d’administration de la Leche League de Grèce (LLLG), se rend pour la première fois dans un des camps de réfugiés d’Athènes en novembre 2015, avec deux autres membres de l’association. Elle venait de rencontrer une maman participant aux réunions de la LLLG qui fabriquait des écharpes de portage et les distribuait dans le gymnase de Galatsi, transformé en camp d’accueil, au centre de la capitale. Mais accompagner des femmes réfugiées n’a rien à voir avec le soutien à l’allaitement auprès de citadines grecques. PREMIÈRES RENCONTRES « Les familles étaient rassemblées dans le gymnase de…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.