L’obstétrique à l’heure de la révolution numérique

Téléconsultation, m-santé, objets connectés, domotique, big data, intelligence artifi cielle, … La deuxième révolution numérique concerne aussi la médecine. Qu’en est-il en obstétrique ? Et quels sont les enjeux pour notre écosystème de santé ?

Après les premier pas des technologies de l’information et de la communication (TIC) qui ont banalisé les visio-staffs médicaux, les échanges de mails entre professionnels et la diffusion d’information en santé via le web, une deuxième révolution numérique est en cours. Portant le nom de e-santé, elle comprend la télésanté et ses déclinaisons, la domomédecine (du latin domus : maison) et la m-santé qui passe par les téléphones et tablettes mobiles. Elle est amenée à transformer tous les échelons du système, de la relation soignant/patient aux liens entre établissements ou entre les différents organismes et institutions. Les attentes envers elle sont fortes pour répondre aux défi s du vieillissement, de la désertification médicale, du virage ambulatoire et des progrès à réaliser en matière de prévention. En réalité, ce ne sont pas les TIC qui ont le plus changé, mais la nature et les méthodes de récolte de données qu’elles autorisent. QUOI DE NEUF, DOC ? « Ce qui est nouveau, précise l’Etat des lieux de l’innovation en santé numérique publié en novembre 2015 par la Fondation…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.