Trop ou pas assez de frottis cervico-vaginaux ?

Des chercheurs associent le niveau socio-économique des lieux de résidence, de travail et de sortie des femmes à leur respect du calendrier de dépistage du cancer du col de l’utérus. La densité en médecins généralistes et gynécologues joue aussi un rôle.

© JPC-PROD – Fotolia.com

En 2015, 2800 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus ont été diagnostiqués en France. La même année, 1100 femmes sont mortes des conséquences de cette maladie. C’est trop. Pourtant, l’incidence de ce cancer…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.