Valproate de sodium : encore trop de femmes exposées

Fin août, un premier rapport a donné une étendue des dégâts causés par le valproate de sodium, appelé aussi acide valproïque, hautement tératogène (voir Profession Sage-Femme n°224 – avril 2016). Sur la période 2007-2014, il…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.