Allaitement sans frontière

15 juin 2016 0

Durand l’année 2015, près de 750 000 réfugiés du Moyen-Orient, du Maghreb, d’Asie centrale ou d’Afrique sub-saharienne sont entrés en Grèce de façon irrégulière à partir de la Turquie, dont les côtes sont toutes proches, selon le Haut Commissariat aux réfugiés des Nations Unies et les autorités locales. Ces dernières ont ouverts plu- sieurs structures pour accueillir les migrants. C’est armée de sa bonne volonté que Maria Fertaki, consultante en lactation IBCLC et membre du conseil d’administration de la Leche League de Grèce (LLLG), se rend pour la première fois dans un des camps de réfugiés d’Athènes en novembre 2015, avec deux autres membres de l’association. Elle venait de rencontrer une maman participant aux réunions de la LLLG qui fabriquait des écharpes de portage et les distribuait dans le gymnase de Galatsi, transformé en camp d’accueil, au centre de la capitale. Mais accompagner des femmes réfugiées n’a rien à voir avec le soutien à l’allaitement auprès de citadines grecques. PREMIÈRES RENCONTRES « Les familles étaient rassemblées dans le gymnase de...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.

« Accueillir des patientes handicapées, c’est s’adapter au cas par cas »

15 juin 2016 0

Racontez-nous la genèse
du projet…
 Chantal Mathis : A l’été 2013, Christophe Matrat, directeur de la Fondation Saint-Vincent-de-Paul, est entré en contact avec l’Association des paralysés de France (APF), afin de développer un accueil spécifique pour les mères handicapées. Nos équipes se sont tout de suite montrées motivées par ce projet ! Des travaux allaient bientôt être réalisés dans nos locaux, c’était donc l’occasion. Dès le mois de septembre, notre direction s’est rendue à l’Institut mutualiste Montsouris, à Paris, pour rencontrer notamment Béatrice Idiard-Chamois, la première sage-femme en France a avoir créé une structure dédiée aux femmes handicapées, et Edith Thoueille, directrice du service de guidance périnatale et parentale pour personnes en situation de handicap (SAPPH) de la Fondation hospitalière Sainte-Marie. Quand avez-vous commencé
à vous y impliquer ?
 C.M. : Six mois plus tard, avec David Sogne, Brigitte Bacquez (responsable de la clinique Sainte-Anne) et des représentants d’APF Alsace, nous avons fait la même visite à Montsouris ainsi qu’à l’Institut de puériculture, avec une volonté d’être encore plus concrets : voir...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.

Postures : ce qu’en dit la science

15 juin 2016 0

Les postures, c’est de la tambouille de sage-femme ». Aujourd’hui, peu d’obstétriciens français assument encore ces mots en public. Certains sont même convaincus des bienfaits de l’usage des positions alternatives au décubitus dorsal pendant le travail et l’accouchement. N’empêche. Dans les couloirs de certaines maternités et dans le for intérieur des professionnelles de l’accompagnement de la grossesse et de l’accouchement, la sentence demeure. Les postures, on y croit ou pas. Pour sortir de cet « effet religion », plusieurs équipes de recherche – la plupart incluant des sages-femmes – ont suivi le mouvement général qui traverse désormais l’obstétrique et la maïeutique : s’appuyer sur « l’evidence-based medicine », apporter des preuves scientifiques. Ces derniers temps, quelques études ont tenté de montrer l’intérêt des postures au cours de l’accouchement. Dans l’ensemble, leurs résultats sont très décevants. Y compris pour leurs auteurs. Pourtant, en se fiant à leur sens clinique mis en œuvre dans le secret des salles de naissance, les sages-femmes qui pratiquent ces postures sont persuadées de leur efficacité. Comment...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.

Zika, responsable des microcéphalies

15 juin 2016 0

Le lien de causalité entre le virus Zika qui se répand depuis plusieurs mois en Amérique latine et dans les Caraïbes essentiellement et l’épidémie de microcéphalies chez des fœtus et nouveau- nés est confirmé. Récemment, des équipes avaient déjà trouvé la présence du virus dans le liquide amniotique des femmes infectées, ainsi que dans le placenta et le cerveau des fœtus. Des analyses in vitro avaient aussi montré que les cellules souches à l’origine des neurones pouvaient être directement infectées par le virus. Cette fois, grâce à une modélisation mathématique précise, une équipe de l’Institut Pasteur est parvenue à estimer le risque. Sans le virus, deux nouveau-nés sur 10 000 sont atteints de microcéphalie. Le risque de base s’élève donc à 0,02 %. En présence de Zika, il est multiplié par cinquante et grimpe à presque 1 % lorsque la mère est infectée au cours du premier trimestre de sa grossesse. Pour construire leur modèle, les chercheurs ont utilisé les données de l’épidémie survenue en Polynésie française en 2013 et...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.

Recherche 226

15 juin 2016 0

Dans le monde, quelle durée de séjour ? Alors que l’OMS recommande une durée de séjour d’un minimum de 24 heures après un accouchement par voie basse sans complications, combien de temps les femmes restent-elles réellement à la maternité ? Pour répondre, des chercheurs du Royaume-Uni se sont penchés sur diverses bases de données disponibles dans 92 pays. Résultat : la durée moyenne de séjour court d’une demi-journée (en Egypte) jusqu’à 6,2 jours (en Ukraine) après la naissance pour des accouchements par voie basse et de 2,5 jours jusqu’à plus de neuf pour les voies hautes. Par exemple, aux Etats-Unis, la durée moyenne de séjour a chuté de quatre jours après la naissance en 1981 à deux jours aujourd’hui. Au pays de l’Oncle Sam, les femmes restent donc à la maternité aussi long- temps qu’au Kenya ou qu’en Haïti, une durée moyenne qui se situe plutôt dans la fourchette basse. La France se place quant à elle à l’autre bout de l’échelle, avec une durée de séjour moyenne après un...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.

Attention au risque vasculaire

15 juin 2016 0

Deuxième cause directe de mortalité maternelle en France, après l’hémorragie du post-partum, la maladie veineuse thrombo-embolique (MVTE) est pourtant évitable. Mais pour la prendre en charge, encore faut-il la connaître et la reconnaître. Plusieurs études apportaient jusque-là des résultats controversés. Pour en avoir le cœur net, une équipe française mixte (Institut de veille sanitaire, Inserm, université Paris-Descartes, Agence de biomédecine et hôpital Cochin) a compilé un ensemble de données quasi exhaustives sur ces dernières années*. Non seulement l’incidence de la thrombose veineuse profonde et de l’embolie pulmonaire augmente au cours de la grossesse, avec un pic au début du post-partum, mais cette incidence a aussi grimpé au fil des années en France. DONNÉES QUASI EXHAUSTIVES Les chercheurs se sont concentrés sur les femmes domiciliées en France métropolitaine et dans les DOM (hors Mayotte) ayant été hospitalisées pour un accouchement (naissance vivante ou IMG de plus de 22 semaines) ou pour un soin postnatal entre le 1er août 2009 et le 31 août 2014. L’hospitalisation pour une thrombose veineuse ou une...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.

Maisons de naissance : premières inaugurations

15 mai 2016 0

C’est avec beaucoup d’émotion que le Calm a été inauguré officiellement le 18 avril dernier dans le XIIe arrondissement de Paris. Plusieurs élus avaient fait le déplacement : Sandrine Mazetier, députée socialiste, Catherine Baratti-Elbaz, maire du XIIe arrondissement, Pénélope Komitès et Bernard Jomier, adjoints à la maire de Paris. Mais c’est la sénatrice centriste Muguette Dini, à l’origine de la proposition de loi ayant autorisé l’expérimentation, qui a coupé le ruban tricolore inaugural. Active depuis 2008, cette maison de naissance a servi de modèle préfigurateur à la loi. La présidente, Mariane Niosi, a souligné que le projet avait été porté par des générations de parents. Quant à Anne Morandeau, une sage-femme présente de longue date au Calm, elle s’est réjouie d’être passée de réunions confidentielles entre collègues pour monter le projet à ce jour d’officialisation. A Nancy, en Lorraine, la maison de naissance « Un nid pour naître » a été inaugurée le 30 avril dernier et une première naissance a eu lieu le 5 mai. Dernière en date à […]

Les femmes enceintes, imprégnées de polluants

15 mai 2016 0

Bisphénol A (BPA), phtalates, pesticides, métaux lourds, PCB, dioxines et retardateurs de flammes… Pas moins de trois tomes seront publiés courant 2016 par l’Institut national de veille sanitaire (INVS) concernant l’imprégnation des femmes enceintes à ces polluants. Les premiers résultats concernant le BPA, les phtalates et pesticides ont été rendus publics le 2 mai dernier, lors des Lundis de l’Institut national d’études démographiques. Ces substances présentes dans l’environnement font régulièrement parler d’elles en raison de leur effet perturbateur des fonctions endocrines. L’exposition prénatale est suspectée d’entrainer des petits poids à la naissance, une prématurité, des problèmes de développement et des dysfonctionnements du système reproducteur. BIOSURVEILLANCE Dans le cadre du Grenelle 2 et du Plan santé environnement, l’InVS (aujourd’hui regroupé au sein de l’agence Santé publique France) a été chargé de mener une étude de biosurveillance dans le domaine périnatal. Au sein de la cohorte Elfe, un sous-échantillon représentatif de 4145 femmes enceintes a été inclus pour quantifier le degré d’imprégnation à ces produits et identifier les facteurs déterminant ces niveaux...

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.