« Le postnatal est le parent pauvre des services de maternité »

Avec ses collègues, Sébastien Riquet, enseignant sage-femme à l’école universitaire de maïeutique Marseille Méditerranée et docteur en santé publique, a montré qu’en suites de couches, les femmes sont surtout stressées par le vécu de leur accouchement. Il invite à réorganiser les services.

Quelle est la conclusion principale de l’étude que vous avez conduite à Marseille ? Dans le post-partum, le vécu de l’accouchement est le facteur de stress majeur perçu par les mères. Ce n’est pas la relation…

——————————————————————————————————————————–

Ce contenu est réservé aux abonnés formule numérique.